Etudiante et proprio : mon expérience

Etudiante et proprio : mon expérience !

In Conseils et astuces, Une journée avec moi by Tiphaine Blainville6 Commentaires

Etudiante et proprio : mon expérience

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien ! Comme certains ont pu le remarquer j’ai pris énormément de retard dans l’écriture de mes articles mais aussi dans le montage de mes vidéos. Je vais essayer de bien avancer cette semaine.

Si vous me suivez sur Facebook (ici), vous avez vu que la semaine dernière, j’ai testé pour vous (et surtout pour moi ;) la vie d’étudiante propriétaire. J’ai profité de ma dernière semaine de cours (d’U.E pour être exacte) pour emmener Unity sur mon lieu d’études.

Cela fut un très bon test pour savoir si j’arriverais à allier études et poney.

Etudiante et proprio : mon expérience

Mes études :

Tout d’abord je pense que c’est assez important que je pose le cadre de mes études pour que vous puissiez un peu vous situer.

Cette année j’ai suivi des études de STAPS avec option équitation. Cela signifie que ce sont des études qui allient beaucoup d’activités physiques et des matières scientifiques.

Cette semaine n’était pas une semaine de cours normaux. Il s’agissait d’une sorte de stage supplémentaire où il n’y avait aucune matière théorique mais six heures de sport par jour.

Mes horaires :

Lundi : pas de cours

Mardi : 10-12h 14-18h

Mercredi : 10-12h 14-18h

Jeudi : pas de cours

Vendredi : 10-12h 14-18h

Etudiante et proprio : mon expérience

Unity :

Unity est une ponette qui vit au pré avec les autres chevaux de Violette. Elle n’est pas très grande et s’adapte facilement à la vie en box mais est pleine d’énergie.

Pour la semaine, je l’ai mise en box au centre équestre La Grange Martin (environ 40 min en transports). Comme les prés ne sont pas à côté et que je n’ai pas encore le permis (histoire de rendre la chose un peu plus facile ;), il était bien plus simple pour moi de la laisser en box.

Mon organisation de la semaine :

Unity est arrivée dimanche en fin d’après-midi. J’ai passé toute la soirée avec elle pour lui faire visiter les lieux, la faire brouter, etc …

Durant toute la semaine, je suis venue la voir deux fois par jour. J’ai vraiment eu du mal à la laisser en box, surtout que celui-ci avait des barreaux, elle ne pouvait donc pas sortir la tête pour regarder aux alentours.

Du coup, je venais le matin avant les cours (vers 8h) pour environ une heure avec à peu près 20 minutes de longe et 40 minutes de ballade/broutage en forêt.

Etudiante et proprio : mon expérience

Et le soir, après mes cours je venais la monter. Je ne passais pas non plus à côté de la ballade/broutage d’une bonne heure après le travail. Donc je ne quittais pas le centre équestre avant environ 21h.

Mon ressenti sur la semaine :

J’ai vraiment apprécié ma semaine avec Unity, mais j’ai vraiment eu du mal à la laisser en box autant de temps. Je ne sais pas si c’est parce que je suis vraiment gaga ou si c’est parce que je sais que Tity a l’habitude de vivre au pré, mais de la savoir toute seule toute la journée me faisait complètement stresser. En plus à chaque fois que j’arrivais ou que je partais du centre équestre la miss hennissait et ça me faisait mal au cœur ^^ (bon ok je suis sensible ^^).

Etudiante et proprio : mon expérience

En conclusion, je pense qu’il est plus facile d’avoir son cheval au pré lorsqu’on est étudiant. Cela permet de ne pas être obligé d’y aller plusieurs fois par jour, voire même selon vos horaires de vous permettre de ne pas venir de la journée.

Mais je pense que selon vos études et votre organisation, avoir son poney est possible lorsqu’on est étudiant. Il faut cependant s’attendre à ce que votre cheval vous prenne beaucoup de temps quitte à oublier les soirées étudiantes etc …

Je pense que mon article est terminé pour aujourd’hui. Encore une fois j’ai vraiment aimé l’expérience !

J’aimerais que vous partagiez votre expérience en commentaire. Arrivez-vous à allier cheval et études ou travail ? Comment vous organisez-vous ? Avez-vous une demi-pension ?

Bref, à vous la parole !

Sur ce, je vous laisse et vous dis à bientôt pour un nouvel article !

Bonne journée à tous,

Tiphaine.

Liens utiles : 

Retrouvez moi sur Facebook  Instagram Horsealot et You Tube

Saviez-vous que le compte Instagram du blog avait changé ? Rejoignez-moi sur le nouveau : thrleblog un concours se prépare dessus !

Mon projet caritatif : ici

Ma dernière vidéo (attention ça bouge ! ;) ) : ici

Partagez

Tiphaine BlainvilleEtudiante et proprio : mon expérience !

Commentaires

  1. Pingback: Riders Rescue Rub : la crème des cavliers & sportifs | The Horse Riders

  2. Déborah

    Pour ma part j’avais un DP mais malheureusement la dernière année d’étude a raison de moi !
    J’ai du arrêter ma DP car plus de temps et beaucoup de travail. Mais je suis ravie d’avoir eu cette expérience qui m’a permis aussi de me remettre en selle après quelques mois sans monter. Pendant un temps, je voulais avoir mon propre cheval et je suis contente d’avoir d’abord fait la DP afin de me rendre compte que c’était vraiment compliqué à gérer ! Et puis maman poule que je suis, impossible pour moi de ne pas aller voir mon bébé pendant 3 jours donc émotionnellement, ça devenait compliqué aussi.
    Mes horaires sont quand même vachement moins cool que les tiennes et j’ai aussi 1h15 de trajet aller et retour donc je rentrais vraiment trop tard.
    Par contre, une fois les études terminées (fin septembre oh joie), ça sera chien et cheval direct ! Dès que je suis un peu stabilisée mais j’ai hâte 🙂

    1. Author
      Tiphaine Blainville

      Merci Déborah d’avoir partagé ton expérience !
      Ahaha une maman poule je ne me sent plus toute seule 😉

      « Vous auriez un pack chiot et poulain s’il vous plaît  » :p C’est vrai que ça va bien ensemble ces deux petites bêtes !

      Pressée de voir ton futur petit loulou enfin tes petits loulous !

  3. Pingback: Bandes de repos élastiques avec sous bandes Hippo-Tonic | The Horse Riders

  4. Emilie

    J’hésite beaucoup à avoir un DP ou à devenir propriétaire, mais tout comme toi je n’ai pas de permis, et vu la ville où j’habite les transports en commun prendraient trop de temps, du coup je vais attendre de le passer, de finir mes études, avant de me lancer dans l’aventure.
    Oui parce que je ne me fais pas d’illusions sans permis, avec les études, et un job à coté (non pas par réelle nécessité, mais juste pour épargner pour plus tard et acquérir de l’expérience), je risque vite d’être fatiguée. Surtout que soyons honnête, le bus ou le tram c’est pas le mieux pour transporter ses affaires d’équitation, surtout quand il pleut et qu’il est bondé.
    Allez dans on va dire 3 ans maximum je pourrais avoir mon petit loulou. La patience est une vertus.

    1. Author
      Tiphaine Blainville

      Je suis complètement d’accord avec toi. En ce moment, j’enchaîne les cours (en plus j’ai beaucoup de sport dans mes cours), le poney (en club), la boxe (en club, le stretching, le self-défense et le blog et en plus je sors en compétition le week-end. Concrètement je suis crevée, je n’ai plus le temps de me rendre à tous mes cours de sport et parfois je sèche certains cours pour pouvoir dormir plus longtemps ou réviser un peu (parce que les partiels approchent …)

      Trois ans dans une vie ce n’es pas si long que ça (je suis dans le même cas que toi à peu près), et même si j’aimerai beaucoup reprendre la jument, un mois l’été avec moi (j’ai la chance qu’elle soit chez mon amie en attendant) je me rend bien compte que je n’aurais pas pu l’assumer cette année.

      En plus, mes envies équestres changent et ce n’est pas sans conséquence sur l’achat d’un cheval et en particulier de cette ponette …

      Après, je peux te conseiller la DP même que deux fois dans la semaine, ça va vraiment te responsabiliser et te donner un aperçu de la vie de proprio ! =)

Laissez un commentaire